Sub Menu contents

Oamaru

October, 22nd 2008

Deuxième rencontre avec des manchots dans la journée. Auparavant, nous nous sommes installés dans notre hôtel et nous avons quelque peu tourné dans la ville afin de trouver the place to be ! Nous avons donc rendez vous dans cette petite structure qui permet d'observer les manchots pygmées bleus. Ils sortent de l'eau environ une heure après le coucher du soleil. Et de la même manière que sur la péninsule d'Otago, ils ont construits des petits abris afin que les manchots puissent nicher sans gros danger.

Ce qu'il faut savoir sur les manchots pygmées bleus c'est qu'ils sont bleus, ce qui n'est pas évident à voir une fois la nuit tombée. Mais aussi que ce sont les plus petits manchots du monde : ils mesurent 30cm à l'âge adulte. Une fois que la réserve ouvre, nous nous installons sur des gradins face à la mer et aux nids, attendant que les manchots arrivent. Entre temps, les responsables nous expliquent qu'il est interdit de prendre des photos ou de filmer. Il est évident que plusieurs personnes ont pris des photos durant la soirée.

C'est alors que le premier petit groupe sort de l'eau. Ils sont une petite dizaine, se déplacent en groupe à la façon d'un manchot, donc pas forcément de faon très sure, et tous savent exactement où se trouve leur nid. Etant donné qu'il fait nuit, vous vous demandez peut être comment nous pouvons les voir car il n'y a pas de gros spot super puissants qui éclairent le passage. Le passage est éclairé par des lampes à sodium car les yeux des manchots n'y sont pas sensibles. Nous pouvons donc les voir mais pour eux, il fait nuit noire.

Puis un deuxième groupe arrive, un troisième, un quatrième. Au fur et à mesure que les manchots rentrent dans leur nid, nous en apercevons quelques uns qui quittent le nid pour rejoindre la mer et se nourrir. Puis, alors que le nombre de spectateurs à diminué de moitié après que le groupe de japonais a quitté les gradins, les responsables nous permettent de descendre les gradins pour s'approcher des manchots.

Chacun s'exécute en silence et tout le monde est émerveillé par le spectacle. Puis je remarque un petit groupe de personnes sur la gauche. Il se trouve qu'un manchot s'est un peu égaré et se retrouve pratiquement contre la barrière et émet des cris afin que son compagnon lui réponde. Je cours chercher Céline, le manchot n'est même pas à un mètre de nous. Tout le monde le regarde attentivement. Mais l'excitation du début laisse place à la tristesse car malgré tout, ce manchot ne retrouve pas son chemin.

Après quelques heures passées dehors, et vers la fin dans le froid, nous quittons la réserve. Bien évidemment que nous achetons des peluches : un manchot aux yeux jaunes et un pygmée bleu. Sur le retour, je m'apprête à doubler un bouffon à l'arrêt quand ce dernier me fait des grands signes ! Il y a un manchot encore plus égaré que le précédent. Il est sur le bas côté, apeuré, perdu. Nous essayons de prendre quelques photos mais la faible luminosité dégrade la qualité des photos. Nous ne nous attardons pas car surement que la présence des voitures contribue à sa peur. De retour à l'hôtel, nous achetons quelques cartes postales de manchots pygmées car nous n'avons pu prendre des photos.