Sub Menu contents

Franz Joseph Glacier Walk

October, 16th 2008

Personnellement, je ne m'attendais pas à une révélation pour cette ballade sur le glacier. La journée avait très mal commencée car nous nous étions levés à 5h du mat sans petit dej de sorte à être à 10h30 à Franz Joseph pour notre tour en hélicoptère. Nous sommes en fait arrivés à 9h30 et le temps était tellement pourri que notre tour à été reporté au lendemain, si jamais le temps s'améliorait.



Rendez-vous à 12h30 pour la préparation à la ballade. Le groupe est constitué d'une trentaine de personnes dont quelques enfants. Nous recevons les explications et directives pour notamment récupéré nos accessoires (sur-pantalon, gants, bonnet, chaussures de marche et crampons). Une fois que tout le monde est équipé, nous montons dans le car qui nous amène presque au pied du glacier. La ballade commence doucement mais rapidement les guides nous expliquent que nous allons faire trois groupes de dix personnes chaque guide prenant un groupe en charge. Tous les groupes verront la même chose, c'est juste que le groupe 1 ira le plus vite, le groupe 2 sera plus lent et le groupe 3 encore plus lent, notamment à cause des enfants. Avec Céline, nous nous mettons dans le groupe 2 histoire d'avoir le temps de prendre quelques photos de l'expédition.



Au bout de quarante cinq minutes, nous atteignons le pied du glacier, moment idéal pour chausser nos crampons. Quelques explications sont bien évidemment nécessaires afin que les crampons tiennent parfaitement bien à nos chaussures. Et c'est parti pour l'ascension du glacier. La première partie n'est pas très intéressante car il y a beaucoup de roches et pas du tout de glace. Mais ca nous permet de nous habituer à nos crampons. Arrive enfin la glace dont la couleur blanche tranche avec le noir des roches.



La ballade est plutôt tranquille, le guide est très sympa mais quand il parle, on a l'impression qu'il a une patate chaude dans la bouche ! Quant aux personnes de notre groupe, il y a deux couples danois, un couple de Dubaï et un couple d'italien avec qui nous sympathisons. Et au moment ou la ballade devient un peu inintéressante, coup de talkie du groupe 1 à notre guide pour lui dire qu'il n'y a rien d'intéressant à voir là où ils sont. Ni une, ni deux, notre guide réfléchi 2 secondes et nous construit un escalier dans la glace avec sa pioche.



Nous empruntons alors un chemin de traverse afin de rendre la ballade plus excitante, et on ne va pas être déçu. On monte, on descend à pic, tellement à pic qu'à certains endroits il y a des cordes sur les côtés pour se tenir. Et le must, on passe dans des crevasses et des failles que même Céline à du mal à passer tellement c'est étroit. Et à ce moment je peux vous dire que c'est le gros pied. Tous les vingt mètres, notre guide cherche le chemin le plus mouvementé, tellement mouvementé qu'à certain moment, il nous faut attendre pratiquement dix minutes avant que le guide ne sécurise le chemin. C'est une vraie expédition, et l'excitation de chacun nous fait oublier que le temps est pourri, alternance de pluie forte et faible et pas un seul rayon de soleil.



Les deux autres groupes suivent le chemin tracé par notre guide, puis il est temps de commencer notre descente vers le sol. Nous venons de passer deux heures sur le glacier, dont une heure trente de pur bonheur à ne pas savoir où le guide nous emmenait. Personnellement, ca restera un des moments très fort de ce voyage car l'aventure était au rendez-vous !