Sub Menu contents

Lisbonne, PORTUGAL

October 29nd until November 1st 2011


Cliquez sur les photos pour visionner les albums associés

Nous sommes arrivés à Lisbonne le samedi 29 en début d'après midi. Le temps de rejoindre notre hotel, de nous installer et nous reposer quelque peu, nous avons découvert la ville pendant quelques heures dans l'après midi sans pour autant faire des photos. En revanche, nous avons eu le temps de consolider notre planning au vu des ouvertures des différents lieux de visites et des conseils des guides touristiques et notamment le lonely planet.

Départ donc le lendemain matin au petit matin afin de profiter du réveil de la ville. Petit déjeuner à 7h, et départ de l'hotel à 8h. Quelle ne fut pas notre délectation de profiter de la ville vide de tous touristes à ces heures matinales. Pas un chat, nous avions presque l'impression d'avoir Lisbonne pour nous tout seul et surtout le loisir de faire des photos avec uniquement des gens du pays et quelques pigeons eux aussi assez matinaux.

L'objectif principal de ce réveil matinal était de profiter du tram numéro 28 qui permet une découverte originale de la ville et de ses quartiers prisés des touristes. Seulement, comme ce tram est ancien, il ne peut contenir que très peu de peronnes et avec tous les touristes qui souhaitent le prendre, cela en devient du transport de bestiaux tellement le tram est bondé. Conseil avisé et vérifié du Lonely : prenez le tram le matin pour éviter la foule.

Et effectivement, nous avons parcouru la fin de la ligne avec uniquement des personnes agées habitant Lisbonne et se rendant au marché du dimanche matin. Une petite balade matinale assez agréable mais moins intéressante que prévue. En effet, comme il s'agit d'un eligne régulière et non d'une attraction, le tram ne fait pas d'arrêt particulier pour les touristes. Mais cela reste néanmoins un bon souvenir étant donné que nous étions à notre aise et que la lumière du matin était très agréable.


Cliquez sur les photos pour visionner les albums associés

Cliquez sur les photos pour visionner les albums associés

Cliquez sur les photos pour visionner les albums associés

Maintenant que la matinée est bien entamée, direction le Belem pour la visite du Monastère de Jéronimo. Mais une fois arrivés sur place, nous constatons une longue queue devant l'entrée du monsatère et nous demandons si cela vaut le coup de la faire. Après quelques minutes d'attente, nous constatons que cette queue avance relativement vite. En fait, l'entrée venait juste d'ouvrir, 10 heures du matin, et cette dernière est gratuite dans certains musées le dimanche. Ceci explique le nombre de personnes mais aussi la rapiditité à laquelle nous avancons. Petite anecdote : en lisant les guides nous savions qu'il était recommandé de bien respecter les files d'attente. Nous en avons eu la confirmation quand un portuguais devant nous était prêt à remettre un par un dans leur car un groupe de japonais qui avaient un coupe file !

Quant au monastère, nous ne pouvons malheureusement visité que le cloitre et quelques salles adjacentes. Néanmoins le batiment vaut le coup d'oeil et sa dimension permet au nombre de touriste de trouver un peu d'espace pour se déplacer et découvrir les coins et recoins de l'édifice.

Petite curiosité de la ville de Lisbonne avec un musée des carrosses. Ce musée n’est pas très grands mais propose une collection assez impressionnantes de carrosses plus chargés les uns que les autres. La visite est agréable au milieu de ces ancêtres de l’automobile.

Le carrosse qui nous a particulièrement marqué est celui destiné au pape. L’extraordinaire sculpture dorée qui trône à l’arrière du carrosse contraste avec la simplicité et l’impression de légèreté qui domine quand on regarde le carrosse qui ne possède ni porte ni fenêtre et qui donne une impression de gigantisme au carrosse.


Cliquez sur les photos pour visionner les albums associés

Cliquez sur les photos pour visionner les albums associés

Pour ce premier déjeuner en terre lisboète, nous optons pour un cadre maritime et un restaurant dans la marina de Lisbonne. Le cadre est très agréable, le temps au beau fixe et une matinée assez fatiguante.

Le seul hic dans ce tableau, la présence d'un pont pas très loin qui possède pas moins de six voies de circulation pour les voiture et deux lignes de train en dessous et qui fait un bruit continue de vibration.


Cliquez sur les photos pour visionner les albums associés

Pour la fin de journée, nous retournons sur les traces du tram numéro 28 afin de profiter des miradors. Il s'agit de plusieurs points particuliers dans la ville qui offrent une vue d'ensemble de la ville et sur le Tage. Deux sont faciles d'accès sans avoir à prendre le tram qui est, comme à son habitude, blindé de chez blindé à ces heures de la journée.

Nous avons donc une vue imprenable sur les toits de Lisbonne et le Tage qui accueille ce jour-là deux gros batiments au mouillage. Beaucoupd emonde donc, et surtout des touristes à ces heures où le soleil diffuse une lumière très agréable et propice aux photos.


Cliquez sur les photos pour visionner les albums associés

Avant de filer nous couher à l'hôtel, nous faisons un dernier tour de la ville de nuit cette fois-ci. Et nous décidons de faire une attraction recommandée par les guides : un ascenseur construit par un disciple de Gustave Eiffel et qui trone au beau milieu de Lisbonne. Le seul intéret de cette ascenseur est d'offrir une très jolie vue sur Lisbonne car il culmine à près de 50 mètres au dessus du sol.

Seulement, le guide ne dis pas qu'il faut en moyenne près d'une heure de queue avant de pouvoir monter dans l'ascenseur alors que la queue contient à peine cinquante personnes. A cela il faut ajouter un tarif de cinq euros par personne pour pouvoir y monter, que nous n'avons pas payé car possesseur de la Liboa card qui offr eles transports en commun et ascenseurs gratuits.

Le pire dans cette histoire, c'est qu'une fois arriver en haut, il y a une passerelle qui rejoint un quatier de Lisbonne se trouvant en haut d'une colline de la ville où il n'est pas nécessaire de faire la queue pour observer le panoram et encore moins de payer cinq euros. Il s'git pour nous de la plus grosse arnaque pour touriste que nous avons eu l'occasion de tester au travers de nos voyages.

Dernière journée à Lisbonne avec un gros morceau : la visite du chateau Saint-Georges. Toujours dans notre optique d'éviter au maximum les hordes de touristes aux heures de pointe nous aprcourrons à nousveau la ville tot le matin sans rencontrer un seul touriste ou alors très peu. L'occasion d'immortaliser les nobreuses mosaiques qui égayent les pavés de Lisbonne.

L'accès au chateau nous oblige à repasser par les miradors que nous avions arpenté la veille et nous offre la surprise de voir trois énormes bateaux de croisières acostés sur le Tage là où la veille il n'y avait rien du tout.


Cliquez sur les photos pour visionner les albums associés

Cliquez sur les photos pour visionner les albums associés

La première difficulté concernant le chateau est de trouver l'entrée. Et la dessus, nous n'avons pas été très inspirés. En revanche, comme nous n'avons pas pris le chemin habituel pour arriver à l'entrée, nous avons eu l'occasion de découvrir une partie de la ville très charmante avec des ruelles très étoites, pavées et d'un charme tout particulier.

Mais au final, nous trouvons enfon l'entrée du chateau et commencons la visite. Cette denière se déroule en deux parties dont la première consites à arpenter les remparts externes du chateau. Ils proposent d'ailleurs une très jolies vue sur Losbonne et le Tage avec notamment la statue du Christ sur l'autre rive directement inspirée de celle qui garde Rio de Janieiro.

Promenade très agréable à l'ombre des pins qui permet de découvrir Lisbonne d'une autre facon et surtout de pointer les quartiers que n'aviosn pas encore visités et qui de là-haut ont l'air très intéressants.


Cliquez sur les photos pour visionner les albums associés

Cliquez sur les photos pour visionner les albums associés

Cliquez sur les photos pour visionner les albums associés

La deuxième partie de la visite permet quant à elle de pénétrer dans l'enceinte du chateau et parcourir de chemin de ronde qui donne une très bonne vue sur la disposition du chateau et qui offre de temps en temps une vue sur Lisbonne.

Le parcours est très agréable car les points de vue sont très divers et on croise assez peu de touristes. Ceci est peut etre aussi du au fait que le gros des touristes n'est pas encore arrivé. En totu casle site est très bien conservé et permet de passer la matinée en plein air et de profiter du climat clément du sud du Portugal.


Cliquez sur les photos pour visionner les albums associés

L'Oceanario restera une des très bonnes surprises de ce séjour. En effet, cet aquarium géant, le deuxième plus grand d'Europe, est très agréable. Nous avons débuté par l'exposition temporaire sur les tortues et avons été agréablement surpris par l'unique aquarium qui permet d'observer poissons et tortues tout au long de l'expo.

Un plancher transparent permet même de voir ce monde quautque sous nos pieds quand une autre salle permet de son côté l'inverse, à savoir de voir les possns et tortues passer au dessus de nos têtes.

Concernant l'exposition permanente, cette dernière est construite comme la plupart des autres aquariums à savoir la répartition des espéèces suivant leur milieu naturel, ce qui est évidement la condition à respecter. En revanche, une grande réussite concerne la disposition des différents bassins auqtiques qui permettent suivants certains angles de vue de croise qu'il n'y a qu'un seul et unique bassin regroupant lesespèces comme les requins, pinguins, otaries et autres poissons.

Nous y avons passé toute une après midi à arpenter les différents milieux aquatiques avec une petite déception concernant celui des batraciens qui concentre beaucoup de monde et moins de posibilité d'observation contrairement au bassin central autour duquel l'aquarium est construit et qu'on peut regarder au fil de la visite.


Cliquez sur les photos pour visionner les albums associés