Sub Menu contents

Angkor Vat

June 27th 2011



Cliquez sur les photos pour visionner les albums associés

Nous abordons maintenant la pépite de la cite : Angkor Touch, ou le petit temple d'Angkor en comparaison avec Angkor Thom, le grand temple. Il s'agit aussi du plus grand ensemble religieux au monde. Et quand on pense qu'il faut marcher presque 1,5 kilomètres entre l'extérieur des douves et le centre du temple, on comprend mieux pourquoi ! Temple gigantesque et toujours en restauration de part sa taille.

Et c'est en parcourant ce long chemin que nous prenons doucement la mesure de l'énormité et du gigantisme qui règne au sein de ce temple. Il y a évidemment énormément de touristes car passer par le Cambodge sans visiter Angkor c'est comme ne pas aller à la tour Eiffel à Paris. Mais malgré le monde, cela reste supportable à visiter. C'est le climat qui nous met plus rapidement mal à l'aise avec notamment un besoin en eau assez fréquent. Et nous pénétrons enfin dans les premiers murs du temple avec entre autres des bas reliefs aux détails minutieux.


Cliquez sur les photos pour visionner les albums associés

Cliquez sur les photos pour visionner les albums associés

La suite de la visite se focalise sur le premier niveau du temple. Niveau qui comporte notamment des gros bacs prévu pour la récupération des eaux de pluies qui dont entre 3 et 4 mètres de profondeurs mais qui aujourd'hui sont vides. On peut aussi constater que certaines pierres sont gravées en Khmer et Bunthaï réussit à déchiffrer certains mots inscrits. Enfin, nous remarquons aussi que quelques plafonds possèdent encore la couleur rouge des peintures originales.

Nous changeons alors de niveau pour nous retrouver à ciel ouvert avant la dernière étape. Toujours énormément de choses à regarder, observer ou comprendre. Nous pouvons aussi constater que chaque Apasara, statue de femme sculptée dans le mur, est différente. Certains se sont amusés à les compter mais force est de constater que chacun est différente que ce soit par sa coupe de cheveux ou bien pas son drapé.

Cliquez sur les photos pour visionner les albums associés

Et nous voilà enfin tout en haut, le graal. La montée est visiblement nettement moins cascade qu'il y a quelques années car aujourd'hui des escaliers ont été aménagés afin de sécuriser au mieux la montée et la descente des touristes. Auparavant, il fallait emprunter les marches d'époque afin de gravir les quelques 15 mètres qui permettent d'arriver tout en haut. Et bien évidemment que la vue est magnifique, mais ce qui est encore plus impressionnant c'est de voir ce qui a été construit à cette altitude et la taille considérable de ces réalisations architecturales.

Cliquez sur les photos pour visionner les albums associés

Une fois redescendus, la magie retombe un peu car le plus grandiose a été vécu. Il reste néanmoins une dernière petite heure de visite avant de sortir du temple qui nous permet de découvrir une dernière partie relativement calme en terme d'activité touristique comparé au sommet du temple. C'est un peu comme la courbe de veillée, après le pic, on redescend gentiment à une excitation raisonnée avant de rejoindre l'hôtel et rendre une bonne douche.

Cliquez sur les photos pour visionner les albums associés

Et pour finir la journée en beauté, rien de tel qu'un buffet à volonté suivi d'un spectacle de danses traditionnelles cambodgiennes. Un repas très savoureux et un spectacle assez divertissant surtout quand Bunthaï nous annonce qu'il a déjà réalisé certaines danses présentées sur scène.

Après ce divertissement, direction le marché nocturne de Siem Reap pour faire des emplettes de touristes et négocier ardemment pour gagner 1 voire 1.5 dollar US pour quelques krama ou autre écharpe en 100% coton. Une soirée bien agréable avec un temps relativement supportable pour tous et des moment de négociations intenses assez mémorables.

Cliquez sur les photos pour visionner les albums associés


Retour aux photos du Cambodge